3points

 

Acte 1 (Maternelle Ray Gorbella (Nice), janvier 2016)
Atelier de réalisation d’une oeuvre audio-visuelle animée

Nous avons mis en images et en sons, le conte écrit par les enfants d’une grande section de maternelle, Le pouvoir des fleurs.
Les enfants ont imaginé, composé, façonné en pâte à modeler de nombreux personnages à animer et de multiples fonds peints et encrés disposés en cyclo pour des enchaînements image par image, en volume.
Nous les avons accompagnés et guidés dans leur mise en images. A partir du montage visuel, la classe a composé une bande son, nourrie de musique et de bruitages.
Il était un Truc… a assuré le mixage final.

Yeux Noirs

3points

 

Acte 2 (Collège Jules Romains (Nice), 9 février 2016)
Atelier de réalisation d’une oeuvre audio-visuelle animée

Le collège Jules Romains a ouvert ses portes à des activités extra-scolaires, au début des vacances de février.
Sur une journée complète, nous avons fabriqué un court-métrage avec quinze élèves du ciné-club qui s’est monté cette année.
Nous nous sommes inspirés de mondes de cinéma pour embarquer les participants dans des citations, des hommages au cinéma, par la collecte de paroles autour d’un questionnaire qui interroge les spectateurs qu’ils sont ? ; la création de séquences animées à partir d’un photogramme de film en guise de décor devant lequel ils devaient mettre en scène et à l’échelle leur corps photographié dans un mouvement décomposé puis imprimé ; et des performances filmées devant un fond noir.
Nous les avons embarqués, accompagnés et guidés, puis assuré le montage final.

Image Vrac

3points

 

Acte 3 (Quinzaine à la Bocca (Cannes), février/mars 2016)
Atelier de réalisation d’une oeuvre audio-visuelle animée

Dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs, nous sommes partis à Cannes, la semaine du 15 au 19 février, pour mener un atelier de créations audio et visuelles inspirées par des mondes-cinéma, en compagnie d’une dizaine de participants de la MJC Ranguin, d’un designer sonore, d’une photographe…
Cette réalisation ouvrira la Quinzaine à La Bocca, le 11 mai prochain au cinéma Le Raimu !

IMG_2886

3points

 

Acte 4 (Lycée Thierry Maulnier (Nice), mars 2016)
Semer quelques graines
Réalisation d’un clip dans le cadre d’un projet engagé dans le devoir de Mémoire

Cet encagement fédérateur est une ouverture culturelle à la formation des passeurs de mémoire.
Il était un Truc… a pris la suite du compositeur interprète SYRANO, qui a écrit, composé et enregistré, sur une semaine, une chanson, LA VALISE, avec une classe de première STMG du lycée Thierry Maulnier.
Nous avons réalisé le clip en stop-motion à partir de la symbolique de la valise. Cette création collective garde une trace émouvante de leurs nombreux voyages et rencontres en mémoire(s) autour des génocides du XXème siècle…
Le clip a été largement diffusé pendant la Semaine de la Mémoire, de l’Engagement, de la Citoyenneté et de la Solidarité Internationale, du 25 au 29 avril 2016, pour communiquer auprès des jeunes générations.

4 Mains
3points


Acte 5 
(Lycée Pro-Magnan (Nice), 2016/2017)
Réalisation d’un clip dans le cadre du concours, Je Filme le Métier qui me Plaît, placé sous le Haut Patronage de la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Le concours Je Filme le Métier qui me Plaît, est une démarche du parcours Avenir. Il a été mis en place pour sensibiliser les collégiens, lycéens et étudiants, dans le cadre de leur orientation,  au monde du travail ainsi qu’aux différentes représentations qu’ils ont des métiers. Ce projet représente en effet l’outil idéal d’appropriation d’un contenu. Ici, pas de copier/coller possible : il faut  enquêter, comprendre, reformuler, synthétiser, faire exprimer, restituer, suggérer.
Il s’est agit de réaliser avec des élèves de CAP Employé de Commerce Multi Spécialité une vidéo libre de 3 minutes, en allant du scénario au montage, pour mettre en avant le métier d’Employé Libre Service.
Le décor du supermarché est souvent utilisé au cinéma comme cadre idéal d’une rencontre amoureuse, d’un deal, d’un règlement de compte, d’un regard documenté posé sur notre société, d’un cache cache diabolique…
Nous sommes partis de l’interview d’un gérant de la distribution et d’une voix off posée pensée, composée et lue par les élèves, sur ce métier. Nous avons pu tenter dans une supérette de proximité, un travelling chorégraphié et dans un hyper-marché, quelques séquences documentaires et l’animation géante d’un rayon de boites de céréales, image par image.

5

3points

 

Acte 6 (Salle Laure Ecard (Nice), 1/06/2016)
Atelier de réalisation audio et visuelle animée pour fêter les 15 ans du dispositif Collège au Cinéma dans les Alpes-Maritimes

Les services départementaux de l’Education Nationale des Alpes-Maritimes ont organisé une journée de créations cinématographiques tout azimut, autour de Collège au Cinéma à destination des collégiens du département et de leurs professeurs engagés dans le dispositif.
De nombreux partenaires s’y sont associés : le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, la DRAC PACA, l’Atelier Canopé et L’ECLAT, ainsi que les partenaires privés : la MAIF et la CASDEN.

Plusieurs ateliers de pratiques ont été menés sur la matinée par :
* Canopé 06 >> Atelier de BD augmentée,
* Le Musée d’Art Concrêt de Mouans-Sartoux >> Regard sur image, un atelier d’initiation à l’animation,
* Héliotrope >> Atelier d’initiation au montage avec la Table Mash’Up,
* L’ECLAT >> Atelier Image mouvement(ée), un atelier de montage.

Il était un Truc… a embarqué 16 collégiens d’âges et d’horizons différents, dans un atelier géant de cinéma d’animation grâce à la technique de la photocopie. Cette création sur la longueur a revisité plusieurs séquences d’un films au programme, Couleur de peau, Miel de Laurent Boileau et Jung Hénin.

L’après-midi s’est organisée autour de la rencontre avec Laurent Boileau et la restitution des ateliers menés le matin.

Visuel 1:6

3points

 

Acte 7 (Ecole Spécialisée du Château (Nice), novembre 2015 / juin 2016)
Ô Saisons, ô Châteaux / Quelle âme est sans défauts ? – Documentaire de Création

Il était un Truc… était de retour cette année scolaire dans l’enceinte du Château…, pour y porter un regard sensible à l’échelle de l’école toute entière. Nous y avons également mené des ateliers de pratique visuelle en lien avec notre démarche documentaire.
Le film évolue entre le documentaire et des styles plus expérimentaux, qui par moments, transforment les corps des enfants en un arrangement abstrait et chaotique d’images, de couleurs et de mouvements.

_MG_7678

3points

 

Acte 8 (L’ECLAT / Villa Arson (Nice), mardi 28 juin 2016, de 9h30 à 20h)
Regards croisés sur les ateliers d’éducation artistique et culturelle à partir des images

IL ETAIT UN TRUC… a participé activement à cette journée de restitution collective de films d’ateliers de pratiques audio-visuelles mise en oeuvre par de nombreuses associations d’éducation artistique et culturelle, HELIOTROPE, L’ECLAT, LE LABO-PHOTO, LES RAPPORTEURS D’IMAGES, LA COMPAGNIE HUMAINE, LO PEOHL CINEMA, REFARD INDEPENDANT, LES ATELIERS ILLUSTRES, LA STATION, LE HUBLOT.

Cette année, L’ECLAT a été sollicité par Héliotrope pour accueillir dans le Grand Amphi de la Villa Arson, leur traditionnelle journée de restitution sur grand écran des films d’atelier : grand moment de convivialité pour les élèves et leurs enseignants, et l’occasion de poser une réflexion commune à partir de l’expérience de chaque situation. Parallèlement, L’ECLAT, à l’appui de son projet annuel de Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma PACA, conduit un groupe de travail qui fédère les associations culturelles cinéma du territoire niçois, aux côtés de celles œuvrant pour une sensibilisation à l’art contemporain, aux arts numériques ou aux nouveaux médias. Et ce, pour répondre à la nécessité exprimée au sein du réseau de créer un espace d’échanges dans un esprit de formation, attentif à la diversité des approches. De cette convergence, est née l’idée d’une restitution commune à toutes les structures : Il était un Truc…, Le LaboPhoto, Les Rapporteurs d’Images, La Compagnie Humaine, Lo Peolh Cinéma / Cinéma de Beaulieu, Regard Indépendant, Le Hublot, La Station, Les Ateliers illustrés, Héliotrope et L’ECLAT, pour manifester la dynamique territoriale enclenchée.

Une restitution qui valorise toutes les expériences
Tout au long de cette année, sur et hors temps scolaire, des élèves, du primaire au lycée, ont expérimenté l’image en mouvement, sous toutes ses formes. Ces ateliers leur ont donné un espace collectif d’expression où chacun a pu investir son énergie et sa personnalité. Plus qu’un enseignement, ils se sont engagés dans un projet de création. Ils ont joué, découvert, imaginé, avec la complicité complémentaire de leurs professeurs et des intervenants artistiques. Les productions réalisées ou les traces des ateliers, renouent avec cette notion d’enfance de l’art, et donnent – autrement – des nouvelles de la jeunesse contemporaine.

28:06 -Restitution VA- photo Romain Lopez (Héliotrope) -

3points

 

Acte 9 (Entre LA STATION et LE CHANTIER 109 (Nice), du 18 au 22 juillet 2016)
Ballade en Sons et en Images, part. 4

Pour la 4ème année consécutive, l’équipe d’IL ETAIT UN TRUC… et Christine LIDON entourées des adolescents de l’association Epilogue, du C.A.D.A (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile) de l’Ariane, des enfants de l’A.T.E (Accueil Travail Emploi) de Las Planas, et de nombreux partenaires, ont abouti sur la semaine du 18 au 22 juillet, Mobilis in Mobile.
Ce nouveau clip estival va de l’écriture d’un texte à la mise en images, en passant par la composition originale, l’enregistrement en studio, l’expérimentation de formes cinématographiques…

IL ETAIT UN TRUC… est financé, pour ce projet, par la SACEM et « La culture avec la copie privée », la Fondation BNP Paribas, et les dispositifs Passeurs d’Images (financé par la Région P.A.C.A.), et Ville Vie Vacances (financé par la C.A.F).
En partenariat avec La Station, la ville de Nice et le Chantier Sang Neuf, l’Institut de l’Image, les associations Get Ready, Epilogue, C.A.D.A, A.T.E, Starter, le Hublot, Héliotrope, Lo Peolh Cinema et le cinéma de Beaulieu, le Poulailler, La Régie Culturelle, TSF, Light Cone, l’Agence du Court-Métrage.

3points

 

Acte 10 (Académie du Var – 21/09 et 05/10)
Formation dans le cadre du dispositif Ecole & Cinéma

PROPOSITIONS D’ATELIERS DE PRATIQUES ARTISTIQUES en écho à Ecole & Cinéma
Invitée par L’ECLAT, IL ETAIT UN TRUC… a proposé d’ouvrir et guider les enseignants inscrits dans le cadre du dispositif national Ecole & Cinéma, à la pratique audio et visuelle, en lien avec les films du programme.

QUE FAIRE D’UN FILM, COMMENT REBONDIR PAR LA CREATION ??
Tout en décalant le regard, IL ETAIT UN TRUC… invite à entrer en création dans le cadre d’ateliers de pratiques artistiques en lien avec les films choisis ; et tendre ainsi vers le FAIRE à partir de leçons, outils, dispositifs, … !

3points

 

Acte 11 (Le Poulailler - 12/10)
Projection dans le cadre du Sept Off

L’image s’anime aussi pendant le festival de la photographie méditerranéenne…
IL ETAIT UN TRUC… a ouvert les portes de son espace de travail partagé pour donner à voir et à entendre 14 photos commentées par Agnès Varda.

Une Minute pour une Image

3points

 

Acte 12 (Cité du Livre / Institut de l’Image (Aix en Provence) – 2/11)
Atelier de ré-animation

Atelier de ré-interventions colorées et fantaisistes, orchestrées photocopie par photocopie, à partir de quelques séquences sous-marines empruntées au film Océans des Jacques Perrin et Cluzaud !
Il était un Truc… a été sollicitée dans le cadre d’un atelier de pratique artistique visuelle, au sortir d’une séance en salle obscure. L’idée est de re-visiter l’oeuvre filmique proposée grâce à la technique de la photocopie, une des branches du cinéma d’animation en deux dimensions.
Par ce faire, Il était un Truc… invite à perdre ses repères et passer dans un monde différent. Ces pratiques permettent la découverte de multiples formes créatrices au mouvement. Ces moments s’offrent comme un espace d’expérimentations personnelles et collectives et sont à rattacher aux oeuvres découvertes en salles obscures.
Lors de cet atelier, Il était un Truc… est entrée en réalisation d’une séquence animée en ré-intervenant sur des extraits filmiques choisi, séquencé en une suite d’images et imprimés. En ré-intervenant sur un passage, chaque participant a ainsi pu remettre en question sa perception du film par une re-colorisation, une ré-interprétation, des animations, des collages…
La succession des dessins numérisés est ensuite remontée et enchainée.
Une bande son est également ressentie et accolé aux images pour donner du rythme…

IEUT:OCEANS

3points

 

Acte 13 (Collège Nazareth (Nice) – 23/11)
Atelier de ré-animation

Atelier de ré-interventions colorées et fantaisistes, orchestrées photocopie par photocopie, à partir des séquences d’ouverture de Père & Fille de Michael Dudok de Wit.
L’idée est de re-visiter l’oeuvre filmique proposée grâce à la technique de la photocopie, une des branches du cinéma d’animation en deux dimensions. Par ce faire, Il était un Truc… invite à perdre ses repères et passer dans un monde différent.
Ces pratiques permettent la découverte de multiples formes créatrices au mouvement. Ces moments s’offrent comme un espace d’expérimentations personnelles et collectives et sont à rattacher aux oeuvres découvertes en salles obscures.
Sur une matinée, Il était un Truc… est entrée en réalisation d’une séquence animée en ré-intervenant sur des extraits filmiques choisi, séquences en une suite d’images et imprimés.
En ré-intervenant sur un passage, chaque participant a ainsi pu remettre en question sa perception du film par une re-colorisation, une ré-interprétation, des animations, des collages…
La succession des dessins numérisés est ensuite remontée et enchainée.

IEUT:CN

3points

Acte 14 (Cinéma MERCURY (Nice) – 25/11)
Projections

Plusieurs de nos réalisations ont résonné pendant les Rencontres Cinéma & Vidéo, organisées à Nice du 24 au 26 novembre 2016 ! La part belle est faite aux films d’écoles et d’ateliers, aux oeuvres régionales…, à l’échange.

Nous étions diffusés le vendredi 25/11 à 14h30 au cinéma Mercury, avec 3 films d’atelier réalisés sur et hors temps scolaire :
- La valise (Clip animé/Il était un Truc…-Lycée Thierry Maulnier-Syrano/2016/4’30)
Une valise se balade d’un temps à l’autre, d’un drame à l’autre, d’un voyage à l’autre !
- Les Cinématophiles (Portraits filmés et animés/Il était un Truc…-La Quinzaine à la Bocca-La Quinzaine des Réalisateurs/Février 2016/7’37)
Cette création audio-visuelle inspirée par des mondes-cinéma parle d’eux, spectateurs !
- Mobilis in Mobile (Clip/Il était Truc…/Passeurs d’Images-Epilogue-A.T.E-C.A.D.A/Juillet 2016/4’01)
Des formes et des corps s’animent et jouent de leur équilibre. 

Et à 21h, au Mercury toujours :
Ô Saisons, ô Château, quelle âme est sans défauts ? (Documentaire/Il était un Truc…-APEDV – Ecole spécialisée du Château/2015-2016/45’)
Il était un Truc… était de retour cette année scolaire dans l’enceinte du Château…, pour y porter un regard sensible à l’échelle de l’école toute entière et y mener des ateliers de pratique visuelle en lien avec cette démarche documentaire.
Le film évolue entre le documentaire et des styles plus expérimentaux, qui par moments, transforment les corps des enfants en un arrangement abstrait et chaotique d’images, de couleurs et de mouvements.

INTENTION(s)
Sur les hauteurs de Nice, au sommet de la vieille ville et face à la mer, se niche l’école spécialisée du Château, un espace ouvert de la diversité, inséré dans le tissu scolaire du quartier.
La plupart des élèves accueillis dans cet écrin, ne peuvent suivre le cursus scolaire ordinaire, mais gagnent à tirer profit d’une scolarisation adaptée, pour aller vers toute l’autonomie dont ils sont capables.
Ce lieu propice à l’instruction, au passage, au brassage des expériences et des capacités est une structure de l’être. Une équipe pédagogique et une ribambelle de professions médicales, sociales, artistiques et culturelles s’agitent pour motiver les enfants dans leurs apprentissages.
En grimpant jusqu’à eux, nous avons découvert un espace-temps en marge, libre ! Une équipe ouverte et enthousiaste, des enfants qui refusent leur différence et la transforment en force, malgré la souffrance ! C’est cette place particulière qui nous a permis, en naviguant de l’un à l’autre, d’entrouvrir leurs portes et d’entrevoir les manières qu’ils ont d’exister.
Car dans cette école, comme dans d’autres, au gré des hasards, des rentrées et des rencontres, ces équipes parviennent à construire ensemble un monde dynamique.
Après avoir mené un atelier de pratiques artistiques audio-visuelles, nous sommes allés plus loin dans une volonté immersive, à l’échelle de l’école toute entière, pour dresser le portrait de ces heureuses réalités.
Tout au long d’une année scolaire, à cheval sur 2015 et 2016, nous avons pris place dans l’école, discrètement.
Nous avons également mené une semaine d’atelier auprès des cinq classes pour les embarquer dans des ré-interventions plastiques et animées, à partir de notre matière documentaire.

IEUTOsaisonsOChateau

3points

Acte 15 (Le Poulailler – 3 et 4/12)
Projection dans le cadre du festival OVNi

Par des projections flexibles en dehors des salles obscures, l’association Il était un Truc… explore d’autres espaces de diffusion, de pratiques et de découvertes.
Pour cette seconde édition du festival d’Art Vidéo à Nice – OVNiIl était un Truc… joue en boucle le Making-Of de SMARS de Eva Medin, au Poulailler, son espace de travail partagé.
+++
A la suite de son installation vidéo dans le cadre du forum MOVIMENTA, les 1er et 2 décembre à la C.C.I. ; Florian Schonerstedt, habitant du Poulailler, entrebâille les portes de son atelier et invite, sur r.d.v, à l’échange sur sa pratique artistique !

SMARS de Eva Medin
Vidéo, Science-fiction expérimentale, 9’
Le 116, centre d’art contemporain de Montreuil, 2015
SMARS est basé sur une écriture jouant de l’imprévu. Il revisite le genre de la SF à travers une métaphore contemplative sur l’ennui et la dérive d’une petite communauté vivant recluse.
Eva Medin mène une réflexion plastique, dramaturgie et cinématographique déployée sur de nombreux supports et espaces. En 2015, lors d’une résidence au 116, elle investit différents espaces d’une crèche et les détourne en un décor de capsule spatiale.

Smars - copie