3points
Acte 1
 (Cinéma Mercury (Nice), du 11 au 15 février 2019)
Projection – Atelier de Cinéma d’Animation

Durant la première semaine des vacances de février, Il était un Truc… & le cinéma Mercury ont maintenu de concert une dynamique artistique et culturelle autour du Jeune Public !
-
Chaque après-midi, du lundi 11 octobre au vendredi 15 février 2019, Dilili à Paris * s’est télé-portée à Nice, animée image par image en papiers découpés, à la rencontre de la scène artistique locale… Nous avons croisé Bernar Venet sur le parvis du MAMAC, les sculptures de Jaume Plensas, une nana de Niki de Saint-Phalle, Cédric Teisseire, glissé sur le miroir d’eau de la coulée verte…

* Dans le Paris de la Belle Époque, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements mystérieux de fillettes. Elle rencontre des hommes et des femmes extraordinaires, qui lui donnent des indices. Elle découvre sous terre des méchants très particuliers, les Mâles-Maîtres. Les deux amis lutteront avec entrain pour une vie active dans la lumière et le vivre-ensemble…

dilili5

3points
Acte 2
 (Centre AnimaNICE Costanzo (Nice), du 18 au 22 février 2019)
Atelier de Cinéma d’Animation

Nous avons réalisé un film rostocopique, une des branches du cinéma d’animation en 2 dimensions, avec 14 jeunes participants de 6 à 13 ans, sur une semaine durant, deux heures par après-midi.
Cette invitation invite à entrer en création, tout en décalant le regard, grâce à la technique la Rotoscopie*, en re-bondissant sur des petites mises en scène orchestrées par les enfants à partir d’un court portrait sonore d’eux spectateurs de cinéma.
La succession des dessins re-numérisés est ensuite re-montée, rythmée, enchainée et diffusée.

* La Rotoscopie est une technique cinématographique qui consiste à relever image par image les contours d’une figure filmée en prise de vue réelle pour en esquisser la forme, ou partie, dans un film d’animation. Ce procédé est souvent utilisé pour basculer du réel à l’imaginaire et créer d’étranges effets.

3points
Acte 3 (Collège Jules Romains, (Nice Ouest) / Janvier-Juin 2018)
Atelier de Réalisation audio-visuelle

Nous avons embarqué les dix volontaires du Ciné-Club du collège Jules Romains dans une rostoscopie mises ne scène autour de la thématique annuelle de la famille.
À partir de leur schéma familial, chacun s’est mis en scène (seul ou en groupe) dans leur rapport au corps fondateur de leur famille, (disloquée, unie, aimante ou indifférente, …)
Ils se sont ensuite décalqués pour un rendu très intime et puissant. L’animation dessinée permet de décaler leur propos cinglant, à lire entre leurs lignes…

3points
Acte 4 (Animathèque de la Gare / Saint-Laurent-du-Var), 23-27 avril 2018)
Réalisation d’une oeuvre audio-visuelle animée

Fidèles depuis plusieurs années à l’Animathèque de la Gare de Saint-Laurent-du-Var, nous avons mis en oeuvre un atelier de cinéma d’animation en deux dimensions, pour libérer toutes les imaginations et appréhender les questions de rythme, de mouvement et de transformation, sous la forme de portraits mis en scène puis rotoscopiés d’eux, spectateurs de cinéma, à partir d‘une séquence de Mon  Oncle de Jacques Tati et d’un questionnaire intrusif et émotif.
-
Mon oncle de Jacques Tati. France | 1958 | 110’
Monsieur Arpel, riche industriel et fier de sa maison futuriste bardée de gadgets technologiques à l’utilité improbable, veut éviter que son beau-frère, M. Hulot, personnage rêveur et bohème, n’influence son fils. Il va essayer de lui confier un emploi dans son usine afin de l’éloigner.
-
Quel spectateur es-tu ?
Dans quel cinéma vas-tu ?
Où aimes-tu t’asseoir dans la salle de cinéma ?
Qu’aimes-tu y manger ?
Quel est le dernier film que tu as vu au cinéma ?
Quelle émotion aimes-tu ressentir au cinéma ?

3points
Acte 5 (Collège Don Bosco / Nice), Novembre 2018 – Avril 2019)
Réalisation d’une oeuvre audio-visuelle animée

Nous avons mis en oeuvre avec une classe de 5ème, un atelier de réalisation audio et visuelle, pour libérer toutes les imaginations et appréhender les questions de rythme, de mouvement et de transformation, sous la forme de portraits mis en scène puis rotoscopiés d’eux, spectateurs de cinéma, à partir d’un questionnaire intrusif et émotif, Quelle émotion aimes-tu ressentir au cinéma ?
Deux ateliers de programmation ont été mené en marge et lien avec cette même cinquième et une quatrième pour croiser les niveaux.
Les films retenus, qu’ils soient de fiction, documentaire, d’animation ou expérimentaux, français ou étrangers, racontent de multiples façons des points de vue originaux, sensibles, drôles, tragiques… sur le monde alentour.
Ces ateliers ont abouti à une restitution d’envergure devant un parterre de collégiens invités pour l’occasion à découvrir la création collective et les sélections. De nombreux échanges foisonnants se sont exprimés.